Zintan refuses to hand over Saif for Tripoli pre-trial

By Ahmed Elumami and Tom Westcott
Tripoli, 18 September 2013

Saif Al-Islam will not be attending a planned pre-trial court hearing in Tripoli tomorrow, according to a senior Zintan official.

“Saif will not be handed over to Tripoli,” spokesperson for Zintan Local Council Omar Matooq said, “he will be tried in Zintan.”

Saif, Abdullah Senussi, and 20 other senior Qaddafi officials were due to attend a pre-trial hearing tomorrow.

Zintani officials have consistently denied that Saif would be handed over but, a week ago, Justice Minister Salah Al-Marghani stated that as far as he was concerned all defendants would be present at tomorrow’s hearing.

It is not yet clear whether Zintan is holding the equivalent pre-trial hearing tomorrow or at a later date. A separate case brought against Saif, charging him with trying to escape and insulting the Libyan flag, was also due to be heard tomorrow.

Matooq said that a meeting was being held in Zintan to decide whether or not media would be able to attend Saif’s forthcoming court cases. Journalists were present at Saif’s May court appearance in Zintan.

Libye: le transfert de Seif al-Islam à Tripoli ordonné
Le procureur général libyen a annoncé mercredi soir avoir ordonné le transfert de Seif al-Islam, un des fils de l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, de Zenten (ouest) à Tripoli pour comparaître jeudi avec plus de 30 autres personnes devant la chambre d'accusation de Tripoli.

Le procureur général libyen a annoncé mercredi soir avoir ordonné le transfert de Seif al-Islam, un des fils de l’ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, de Zenten (ouest) à Tripoli pour comparaître jeudi avec plus de 30 autres personnes devant la chambre d’accusation de Tripoli.
Seif al-Islam, au cours d'une cérémonie à Ghiryan, au sud de Tripoli, le 18 août 2007

Seif al-Islam, au cours d’une cérémonie à Ghiryan, au sud de Tripoli, le 18 août 2007

AFP – Le procureur général libyen a annoncé mercredi soir avoir ordonné le transfert de Seif al-Islam, un des fils de l’ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, de Zenten (ouest) à Tripoli pour comparaître jeudi avec plus de 30 autres personnes devant la chambre d’accusation de Tripoli.

“Nous avons adressé un ordre de transfert aux établissements pénitenciers concernés pour nous transférer les personnes impliquées dans l’affaire N°630, y compris Seif al-Islam”, a déclaré Abdelkader Radouane lors d’un point presse.

“Jusqu’à maintenant il n’y a pas d’obstacles à son transfert”, a-t-il ajouté.

Outre Seif al-Islam, l’ex-chef de renseignement Abdallah Senoussi est aussi impliqué dans cette affaires, ainsi que plus de trente personnalités de l’ancien régime.

Ils sont notamment accusés d’assassinat lors de la répression de la révolte qui a entraîné en 2011 la chute du régime de Mouammar Khadafi, tué en octobre de la même année.

Seif al-Islam, arrêté en novembre 2011 par un groupe d’ex-rebelles de Zenten, est toujours détenu par ce groupe dans cette ville montagneuse de l’ouest Libyen.

Les autorités libyennes de transition ont tenté de négocier à plusieurs reprises son transfert à la capitale, en vain, mais elles affirment régulièrement que Seif al-Islam est détenu dans un centre pénitencier sous l’autorité de l’Etat.

Le procureur général adjoint al-Seddik al-Sour, a mis en garde contre des manquements aux transferts des prisonniers. “Si un directeur d’un des établissements n’obéit pas aux ordres, il doit se justifier, sinon il fera face à des poursuites judiciaires”, a-t-il dit.

Mais Seif al-Islam doit aussi comparaitre jeudi devant un tribunal de Zenten, dans le cadre d’un autre procès, pour “atteinte à la sécurité nationale”.

Interrogé sur la coïncidence de la date de ce procès et de sa comparution devant la chambre d’accusation, M. Al-Sour s’est contenté de dire que “le bureau du procureur général n’a pas été informé officiellement de la date du procès” à Zenten.

Selon une sources proche du dossier, des négociations étaient toujours en cours mercredi pour un éventuel transfert de Seif al-Islam pour quelques heures à Tripoli.

“Ceci dépendra notamment des conditions de sécurité”, a indiqué cette source sous couvert de l’anonymat.


Related:
Saif Al Islam Gaddafi Will Be Executed if Tried in Libya
September date confirmed for Saif Al Islam and Abdullah Senussi pre-trial hearing
“We will not hand over Saif Al-Islam” says Zintan
Libya Charges Saif Al Islam Gaddafi and His Defense Team With Conspiracy Against the State